La Grande Guerre

Congo belge

1908 - 1960


Informations

  • Chef d'État : Albert Ier
  • Gouverneur général : Félix Fuchs
  • Statut : colonie belge
  • Capitale : Boma
  • Langue : Français
  • Monnaie : franc congolais
  • Religion : Animisme, christianisme
  • Devise : Travail et progrès
  • Hymne national : La Brabançonne, Vers l'avenir
  • Drapeau : il est composé d'une étoile à cinq branches en son centre sur un fond bleu foncé, représentant la lumière de la civilisation illuminant l'Afrique noire. Ce drapeau est utilisé pour l'État indépendant du Congo, puis pzt le Congo belge.

Géographie

  • Superficie en 1914 : 2 345 000 km²
  • Superficie en 1924 : 2 345 000 km²
  • Population en 1912 : 20 000 000 habitants
  • Population en 1930 : 10 000 000 habitants

         

Informations

  • En 1908, la Chambre des députés belges accepte le testament du roi Léopold II qui fait don à la Belgique de l'État indépendant du Congo et vote son annexion un an avant la mort du roi. Dès lors, c'est officiellement au nom de la Belgique, État souverain, que les troupes stationnées au Congo belge peuvent garantir l'intégrité du pays conquis. Cette annexion reconnue par les grandes puissances, l’administration de l'ex-État Indépendant se transforme en administration belge. le Congo développe son économie et ses exportations, allant jusqu'à livrer 23 000 tonnes de coton en 1932 et 127 000 en 1939. Parallèlement, les exploitations de minerais tels que l'or, l'étain, le cuivre et, surtout, l'uranium vont contribuer à faire du Congo une puissance économique, ce qui contribuera au salut de la Belgique pendant les deux guerres mondiales.

Politique

  • Le contrôle de l’administration est dominé par la Belgique, sans organe démocratique pour les congolais. Le chef de l’État reste en toutes circonstances le roi des Belges. La gestion journalière est dévolue au gouverneur général qui règne sur neuf provinces qui ont chacune à leur tête un gouverneur. Le système est celui d'administrateurs coloniaux contrôlés par le Parlement belge. Si les Noirs n'ont pas le droit politique de s'occuper de leur pays, il en est de même des colons et administrateurs blancs qui n'ont pas le droit de vote. Dans les villes construites par les colonisateurs, les populations noires sont refoulées dans des banlieues, souvent organisées en « cités indigènes », tandis que les centres-villes sont réservés aux seuls Blancs. Les Noirs n’ont pas le droit de quitter la cité indigène de 21 heures à 4 heures du matin. Ils ne servent, en fait, que comme main d’oeuvre aux colons ou à l’administration coloniale. La coexistence entre Blancs et Noirs est tempérée par la tolérance accordée aux prêtres catholiques noirs représentant un véritable clergé local.

Économie

  • Avant de devenir une colonie belge, Léopold II organise l’exploitation économique du Congo via des sociétés concessionnaires qui obtiennent la gestion et le droit d’exploiter un territoire déterminé contre payement d’un impôt au gouvernement de l’État indépendant du Congo. Le 15 novembre 1908, lorsque le Congo devient belge, la Belgique dispose de matières premières à très bas prix. Afin d'augmenter leurs productions et leurs exportations, l’administration coloniale recrute des travailleurs forcés pour les plantations et pour les mines. L’administration coloniale négocie avec les différents dignitaires congolais pour qu‘ils leur fournissent des hommes comme travailleurs, à raison de 10 francs par tête. Les mineurs travaillent pour 10 à 15 francs par mois. Plus de 44 000 travailleurs sont « importés » d’Angola et de Rhodésie du Nord pour grossir les rangs. De nombreux travailleurs meurent de fièvre, de grippe, de pneumonie, d’épuisement ou à la suite des éboulements.

Guerre 14-18

  • La Grande Guerre est lourde de sens pour le Congo belge car la Belgique est presque entièrement occupé par les Allemands. Seule une portion de territoire derrière l'Yser où l'armée belge est parvenue à se maintenir avec l'aide des Anglais et des Français, fait que la Belgique existe encore. Le gouvernement belge, replié en France, veut maintenir sa souveraineté au Congo. Dans ce but, plusieurs campagnes militaires sont menées en Afrique contre les colonies allemandes au Cameroun, en appui des troupes françaises. D'autres campagnes, en Afrique orientale allemande, sont menées d'abord sans lien avec les forces anglaises puis en application d'un plan anglo-belge. Cette campagne est d'ailleurs couronnée de succès, notamment par d'éclatantes victoires belges à Tabora et à Mahenge.

Informations

  • Chef d'État : Albert Ier du 23 décembre 1909 au 17 février 1934
  • Gouverneur général : Félix Fuchs du 20 mai 1912 au 05 janvier 1916
  • Gouverneur général : Eugène Henry du 05 janvier 1916 au 30 janvier 1921
  • Ministre des colonies : Jules Renkin du 30 octobre 1908 au 21 novembre 1918

Autres civils

  • Liste des civils importants

Système politique

  • Le passage de l’État Indépendant du Congo au Congo belge en 1908 implique une réorganisation administrative qui aboutit en 1914 à la création de 4 provinces dirigées par des vice-gouverneurs. Ainsi, à travers l’organisation administrative, l’autorité coloniale va progressivement s’imposer sur l’ensemble du territoire. Cette organisation se caractérise par une décentralisation importante. En premier lieu se trouve les groupements et les chefferies administrés par des chefs indigènes représentant l’autorité coloniale. Ensuite, il y a les territoires avec des agents territoriaux belges, puis les districts et enfin les provinces, avec à leur tête, respectivement, des commissaires de district et des gouverneurs.

Informations

  • Commandant en chef des armées : ...
  • Service militaire obligatoire : ...
  • Mobilisation générale : ...
  • Entrée en guerre : 03 août 1914
  • Capitulation : -

Autres militaires

  • Liste des militaires importants

Tenues & décorations

  • Uniformes
  • Coiffures
  • Grades
  • Décorations

Armement & équipement

  • Armée de Terre : Force publique
  • Force aérienne :
  • Armée de Mer :

Forces armées de 1914 à 1918

  • Structure de l'armée
  • Organisation des armées

Forces armées en 1914

  • Troupes engagées : 17 000 soldats
  • Infanterie : ... divisions
  • Cavalerie : -
  • Artillerie : x Canons Nordenfelt 4,7 cm et Krupp 7,5 cm
  • Marine : ...
  • Aviation : -
  • Matériel : x Mitrailleuses Maxim
  • Animaux :

Forces armées en 1918

  • Troupes engagées : ... soldats
  • Infanterie : ...
  • Cavalerie : -
  • Artillerie : ...
  • Marine : ...
  • Aviation : 4 hydravions Short Admiralty type 827
  • Matériel : ...
  • Animaux :

Aucune

  • -

Situation géographique

Dates

01Septembre

...

...

1914

Aucune

Batailles de 1914 à 1918

  • Date...
  • Lieu...
  • Troupes engagéesVS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille

Militaires

  • Total des soldats engagés entre 1914 et 1918 : ... soldats
  • Total des morts et portés disparus entre 1914 et 1918 : 1 953 soldats
  • Total des blessés entre 1914 et 1918 : ... soldats

Civils

  • Total des morts et portés disparus entre 1914 et 1918 : 7 124 porteurs