La Grande Guerre

États-Unis d'Amérique

1776 - ....


Informations

  • Chef d'État : Woodrow Wilson
  • Statut : République constitutionnelle
  • Capitale : Washington
  • Langue : Anglais
  • Monnaie : Dollar américain
  • Religion : Catholique
  • Devise : E pluribus unum - De plusieurs, un
  • Hymne national : The Star-Spangled Banner - La Bannière étoilée
  • Drapeau : il se compose de treize bandes horizontales rouges et blanches d’égale largeur disposées alternativement (7 rouges et 6 blanches), et d’un canton supérieur (côté mât) de couleur bleue parsemé de cinquante petites étoiles blanches à cinq pointes arrangées selon neuf rangées horizontales. Les treize bandes représentent les treize États fondateurs qui se sont unis pour former les États-Unis d'Amérique ; de même qu'initialement il n'y avait que treize étoiles.

Géographie

  • Superficie en 1914 : 9 629 048 km²
  • Superficie en 1919 : 9 629 048 km²
  • Population en 1917 : 103 500 000 habitants
  • Population en 1918 : 105 100 000 habitants

      

Informations

  • Christophe Colomb découvre le continent américain en 1492 puis explore l'actuelle Porto Rico l'année suivante. Au XVIe siècle, les puissances européennes, à la recherche du passage du Nord-Ouest et de richesses, naviguent puis s'installent le long du littoral atlantique. Sur ce littoral se succèdent des colonies espagnoles, anglaises, françaises, néerlandaises et scandinaves. Rapidement, les Européens entrent en contact et font du commerce avec les peuples autochtones. Les Amérindiens ne résistent pas longtemps aux épidémies introduites par les Européens telles que la variole et la rougeole, à l'acculturation lié à la consommation d'alcool et la vente des armes à feu. De là, des massacres et des guerres coloniales vont se succéder. Au cours des XVIIe et VXIIIe siècles se forment progressivement les treize Colonies britanniques de la côte orientale. Durant cette période, les Français explorent la vallée du Mississippi et fondent la Louisiane. L'Amérique du Nord devient rapidement un enjeu entre les puissances coloniales. En 1707, la Grande-Bretagne assure peu à peu sa suprématie en remportant les guerres anglo-néerlandaises puis la guerre de Sept Ans (1756-1763) contre la France, qui perd ses possessions de l'est du Mississippi. Le peuplement de l'Amérique se fait essentiellement par des migrants britanniques et par la traite négrière. Les esclaves noirs sont employés dans les plantations de tabac du sud mais aussi pour le développement des infrastructures. Vers 1770, les treize colonies sont prospères et comptent déjà plus de deux millions d'habitants. Dès 1770, les colons américains s'opposent de plus en plus à leur métropole car Londres leur refuse les terres indiennes situées à l'ouest des montagnes Appalaches. Londres augmente également les taxes et les impôts alors que les sujets américains ne sont pas représentés au Parlement britannique. Le système de l'exclusif britannique lèse les marchands de la côte est. La révolte gronde de plus ne plus entre les Treize colonies et la Grande-Bretagne. Le 05 mars 1770, les soldats britanniques tirent sur les manifestants à Boston tuant 5 civils et en blessant 6 autres. L'incident est aussitôt repris, aux fins de propagande, par les principaux Patriots, nom que se donnent les colons britanniques faisant partie des Treize colonies. En décembre 1773, les colons détruisent une cargaison de thé à Boston. La guerre d'indépendance éclate l'année suivante. Les insurgés envoient des représentants au Congrès continental qui approuvent la déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique le 04 juillet 1776. Cette Déclaration d'indépendance américaine fonde aussi la première nation décolonisée du monde, bien que dans un premier temps, la Grande-Bretagne refuse de la reconnaître. Pendant la guerre, plusieurs milliers de loyalistes fuient le pays. L'armée américaine, commandée par George Washington, finit par vaincre les Britanniques avec le renfort de la France ainsi que de l'Espagne et des Pays-Bas. Le traité de Paris est signé en 1783, dans lequel la Grande-Bretagne reconnaît l'indépendance des États-Unis d'Amérique, mettant fin à la guerre. Le 04 mars 1789, George Washington est élu président, inaugurant une nouvelle période dans l'histoire des États-Unis d'Amérique.

Politique

  • Le territoire américain s'agrandit progressivement vers l'ouest par des achats comme celui de la Louisiane à la France en 1803, l'Alaska à la Russie en 1867 et par des conflits. Poussés par la doctrine de la « Destinée manifeste », idée selon laquelle la nation américaine aurait pour mission divine l'expansion de la civilisation vers l'Ouest, les Américains font la guerre aux Amérindiens et s'étendent vers l'Ouest. La guerre contre le Mexique (1846-1848) et le traité de Guadeloupe Hidalgo entraînent l'annexion du Texas puis de la Californie. Le traité de l'Oregon (1846) définit le tracé de la frontière entre le Canada et les États-Unis d'Amérique à l'ouest des montagnes Rocheuses. La ruée vers l'or à partir du milieu du XIXe siècle accélère la colonisation blanche de l'Ouest. En 1859, la découverte des plus importants filons d'argent de l'histoire provoque l'afflux d'aventuriers dans le Nevada, sur le Comstock Lode. La construction du premier chemin de fer transcontinental entre 1863 et 1869 facilite l'intégration des nouveaux territoires. Alors que la traite des Noirs est supprimée au niveau fédéral en 1808 et que les États du Nord ont aboli l'esclavage entre 1777 et 1804, les planteurs du Sud continuent à défendre l'utilisation d'esclaves dont ils ont besoin. En 1860, Abraham Lincoln, candidat du parti antiesclavagiste, remporte l'élection présidentielle. Du coup, sept États esclavagistes font sécession et forment les États confédérés d'Amérique. La bataille de Fort Sumter, qui débute par un bombardement les 12 et 13 avril 1861 par les armées confédérées, marque le début de la guerre de Sécession qui fit 970 000 victimes dont 620 000 soldats. La guerre se termine en 1865, à l'avantage des États du Nord, protectionnistes et égalitaires face à ceux du Sud, libre-échangistes et esclavagistes. Après cette victoire, trois nouveaux amendements à la constitution sont votés pour abolir l'esclavage, libérer les quatre millions d'esclaves, leur donner la citoyenneté américaine et le droit de vote.

Économie

  • En 1812, éclate une guerre contre le Royaume-Uni qui dure jusqu'en 1815. Appelé aussi la seconde guerre d'indépendance, elle est causée par la volonté britannique d'interdire le commerce entre les États-Unis d'Amérique et la France, et par le blocus britannique le long des côtes américaines. Les États-Unis d'Amérique décident donc de déclarer la guerre au Royaume-Uni en envahissant le Canada britannique. Les Américains, dirigés par le général Andrew Jackson, battent un corps expéditionnaire britannique à La Nouvelle-Orléans, le 08 janvier 1815. Le 02 décembre 1823, le président américain, James Monroe, 5e président du 04 mars 1817 au 04 mars 1825, édicte les principes de son administration : les États-Unis d'Amérique s'interdisent de se mêler des affaires européennes mais en retour les puissances européennes doivent s'abstenir de toute intervention dans les affaires du continent américain. De plus, la colonisation des Amériques du Nord et du Sud sont terminées. L'industrialisation américaine débute à partir des années 1850. Elle est la conséquence du manque de main d'oeuvre et va entraîner une mécanisation et une standardisation précose. Les innovations techniques et l'emploi de machines-outils y sont donc plus importants qu'ailleurs. Entre 1860 et 1890, le nombre de brevets déposés passe de 5 000 à 25 000. Plus vite qu'en Europe, les produits sont destinés au grand public et non à l'élite. Cette industrialisation entraîne des bouleversements démographiques, économiques et sociaux. Les villes américaines se multiplient et grandissent rapidement. L'immigration s'accélère et se diversifie. À la fin du XIXe et au début du XXe siècle, la deuxième révolution industrielle voit l'apparition de la société de consommation et de l'automobile. Les premiers gratte-ciel sont construits dans les centres-villes de Chicago et New York. Entre 1860 et 1900, 14 millions d'immigrants arrivent aux États-Unis d'Amérique, fuyant l'Europe en raison des mauvaises conditions économiques et sociales, des troubles politiques et des persécutions religieuses. Grâce à cette immigration, la population américaine passe de 31 millions en 1860 à 50 millions en 1880 et à 76 millions en 1900. Les villes sont des lieux d'accueil pour les immigrants et les agriculteurs ruinés qui y trouvent du travail dans l'industrie. Dans un contexte de liberté économique presque totale émergent de grandes puissances bancaires et financières ainsi que de grands groupes industriels. Restant fidèle au testament de George Washington et à la doctrine Monroe, les Américains ne cherchent pas à commercer avec l'Europe. En 1880, il n'y a presque pas de flotte militaire et commerciale. Les effectifs de l'armée sont très réduits. C'est la Grande Guerre qui va consacrer la puissance américaine. Au cours de cette période, les États-Unis d'Amérique vont être une source importante pour l'approvisionnement de l'Europe. Au XXe siècle, les États-Unis d'Amérique deviennent la première puissance économique, culturelle, politique et militaire du monde. D'abord neutre au début du conflit mondial, le pays s'engage dans la Triple-Entente sous la présidence de Woodrow Wilson et entre en guerre le 06 avril 1917. Les Américains vont ainsi renverser le rapport de force en faveur des Alliés. La Grande Guerre terminée, le Congrès américain refuse de ratifier le traité de Versailles et d'intégrer la Société des Nations, fidèle au principe de l'isolationnisme. Cela n'empêche pas les États-Unis d'Amérique d'être devenu la première puissance mondiale.

Guerre de 1914-1918

  • Alors que le jeu des alliances envoi l'Europe dans la Grande Guerre, les États-Unis d'Amérique proclament leur neutralité dès le 04 août 1914. Pour le président américain, Woodrow Wilson, il importe de préserver, sinon de renforcer la cohésion d'une fédération de plus de cent millions d'habitants. Woodrow Wilson, n'ignorant pas l'importance de l'immigration d'origine allemande depuis 1860, lance le 18 août 1914, un appel à l'unité du pays et au strict respect de la neutralité. Il rappelle que des troubles existent toujours sur la frontière mexicaine avec Pancho Villa et que ceux-ci restent la priorité américaine. Mais le conflit européen excite l'imagination des jeunes Américains. Idéalistes, instruits, ils rêvent d'en découdre avec les soldats du Reich. Dès la mi-août 1914, des centaines de volontaires se précipitent dans les différents consulats français présents sur le territoire des États-Unis d'Amérique. Afin de respecter la neutralité américaine, ces volontaires qui veulent combattre ont la possibilité soit d'intégré l'armée canadienne, soit de s'engager dans la Légion étrangère. Pour les autres volontaires, qui veulent aider les Européens à leur manière, ils ont la possibilité de rejoindre l'unité sanitaire américaine (AFS) qui est installée dans les bâtiments du lycée Pasteur de Neuilly. Ce nouvel hôpital offre 235 lits dès septembre 1914. En janvier 1915, ce chiffre passe à 1 000 lits vu le nombre croissant de blessés qui y arrivent. La générosité américaine passe également par la donation de deux milliardaires texanes qui offrent un train-hôpital ultramoderne dès le 15 janvier 1915. En France, cette générosité américaine provoque la suspicion. Pour les autorités françaises, certains jeunes Américains aux origines parfois mal définies peuvent être des espions à la solde des Allemands. Ainsi durant les 18 premiers mois du conflit, le président français, Raymond Poincaré, interdit-il aux volontaires d'approcher le front. Seuls les volontaires engagés dans la Légion étrangère ont droit d'accéder au front. En 1916, les volontaires ont enfin gagné la confiance des autorités françaises grâce entre autre à l'intervention de personnalités politiques américaines. les ambulanciers AFS peuvent enfin venir chercher les blessés sur le front.

Informations

  • Président : Woodrow Wilson du 04/03/1913 au 04/03/1921
  • Vice-président : Thomas Marshall du 04/03/1913 au 04/03/1921

Autres civils

Système politique

  • ...

Informations

  • Chef des armées : Tasker Howard Bliss du 17 novembre 1917 au 19 mai 1918
  • Chef des armées : Peyton Conway March du 20 mai 1918 au 30 juin 1921
  • Service militaire obligatoire : 18 mai 1917
  • Mobilisation générale : 17 mai 1917
  • Entrée en guerre : 06 avril 1917
  • Capitulation : -

Autres militaires

Tenues & décorations

Armement & équipement

Forces armées de 1917 à 1918

Forces armées en 1917

  • Troupes engagées : 127 500 soldats dont 5 800 officiers + 181 000 gardes nationaux soldats
  • Infanterie : ...
  • Cavalerie : ... cavaliers
  • Artillerie : 504 canons de campagne de 3 pouces, 150 canons lourds de 3,8, 4,7 et 32 canons de 6 pouces
  • Marine : 77 946 marins, 4 792 officiers, 32 cuirassés, 37 croiseurs, 63 destroyers, 27 torpilleurs, 36 canonnières, 52 sous-marins.
  • Aviation : 55 avions obsolètes
  • Matériel : 285 000 fusils, 3 000 camions, 1 500 mitrailleuses
  • Animaux :

Forces armées en 1918

  • Troupes engagées : 4 100 000 soldats
  • Infanterie : ...
  • Cavalerie : 6 028 cavaliers
  • Artillerie : ...
  • Marine : 330 000 marins, 21 000 officiers, ...
  • Aviation : 740 appareils de tout type
  • Matériel : 85 000 camions, 36 chars anglais lourds, 208 chars français Renault FT
  • Animaux :

Aucune

  • -

Situation géographique

Aucune

05...

...

...

1901

Dates

06Avril

Empire allemand

Les États-Unis d'Amérique déclarent la guerre à l'Allemagne.

1917

07Décembre

Empire austro-hongrois

Les États-Unis d'Amérique déclarent la guerre à l'Autriche-Hongrie.

1917

Batailles de 1914 à 1918



  • Date21 mars 1918
  • LieuBataille du Kaiser
  • Troupes engagées218 000 VS 245 000
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date27 mai 1918
  • LieuBataille de l'Aisne (2)
  • Troupes engagées VS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date28 mai 1918
  • LieuBataille de la Marne (2)
  • Troupes engagées1 160 000 VS 1 300 000
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date28 mai 1918
  • LieuBataille de Cantigny
  • Troupes engagées VS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date01 juin 1918
  • LieuBataille du bois Belleau
  • Troupes engagées VS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date04 juillet 1918
  • LieuBataille du Hamel
  • Troupes engagées VS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date15 juillet 1918
  • LieuBataille de Champagne (4)
  • Troupes engagées VS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date18 juillet 1918
  • LieuBataille de Château-Thierry
  • Troupes engagées VS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date08 août 1918
  • LieuBataille d'Amiens
  • Troupes engagées VS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date12 septembre 1918
  • LieuBataille de Saint-Mihiel
  • Troupes engagées VS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date26 septembre 1918
  • LieuOffensive Meuse-Argonne
  • Troupes engagées VS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille


  • Date24 octobre 1918
  • LieuBataille de Vittorio Veneto
  • Troupes engagées VS
  • Belligérants VS
Détails de la bataille

Militaires

  • Total des soldats mobilisés entre 1917 et 1918 : 4 355 000 soldats
  • Total des morts et portés disparus entre 1917 et 1918 : 116 708 soldats
  • Total des blessés entre 1917 et 1918 : 205 690 soldats

Civils

  • Total des morts et portés disparus entre 1917 et 1918 : 757 civils