La Grande Guerre

République de Géorgie

1918 - 1921


Informations

  • Chef d'État : Evguéni Guéguétchkori
  • Statut : République démocratique
  • Capitale : Tbilissi
  • Langue : Géorgien
  • Monnaie : Manétie
  • Religion :
  • Devise : dzala ertobachia - La force est dans l'unité
  • Hymne national : Tavisoupleba
  • Drapeau :

Géographie

  • Superficie en 1918 : 107 600 km²
  • Superficie en 1946 : km²
  • Population en 1919 : 2 500 000 habitants
  • Population en 1930 : habitants

      

Informations

  • Dès 1917, les trois pays transcaucasiens (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie) profitent de la révolution russe pour proclamer leur indépendance au sein d'une union, la République démocratique fédérative de Transcaucasie, qui est gouvernée principalement par des Géorgiens et dont la capitale est Tbilissi. La présidence du Haut commissariat à la Transcaucasie est confiée à Evguéni Guéguétchkori. De par sa situation géopolitique, la Géorgie se met sous la protection automatique des forces de la Triplice et les troupes allemandes débarquent bientôt à Batoumi.

Politique

  • ...

Économie

  • L'agriculture est la principale source de l'économie de la Géorgie, pays à tradition de vignobles et de vin. La sériculture voit sa production de cocons s'accroître, 700 tonnes en 1917, 840 tonnes en 1920 et 1 415 tonnes en 1921. L'industrie du manganèse à Tchiatoura présente un intérêt majeur pour la métallurgie européenne : près de 70 % de son approvisionnement provient de cette région au début du xxe siècle. La production passe de 26 000 tonnes en 1918, à 65 000 tonnes en 1919 et à 121 000 tonnes en 1920. L'exportation passe de 39 000 tonnes en 1919 à 171 000 tonnes en 1920. L'extraction de charbon à Tkibouli passe de 36 000 tonnes en 1919 à 80 000 tonnes en 1920. En termes de transport et communication, la Géorgie exploite sa situation géographique privilégiée et devient un corridor international grâce aux ports de Poti et de Batoumi. Elle est le débouché de l'oléoduc de Bakou à Batoumi et du chemin de fer transcaucasien.

Guerre 14-18

  • L'existence d'un courant germanophile est ancienne en Géorgie. Plusieurs facteurs y ont contribué à des degrés divers : la présence de colonies allemandes installées sur le territoire géorgien aux siècles précédents, le savoir-faire scientifique et technique allemand transmis par le canal russe, l'idéologie sociale-démocrate allemande largement diffusée dans les congrès socialistes internationaux, le partage d'un ennemi commun, l'Empire russe, etc. Les perspectives de paix séparée entre la Russie soviétique de Lénine et l'Empire allemand de Guillaume II déclenchent dès le début 1918 la désorganisation de l'armée russe sur le front d'Asie Mineure. L'Empire ottoman y voit une opportunité de reconquête des territoires perdus et même au-delà. Pour les dirigeants politiques géorgiens, tant en responsabilité au sein de la République démographique fédérative de Transcaucasie comme Akaki Tchenkéli, qu'au sein du Conseil national géorgien comme Noé Jordania, l'Empire allemand apparait comme le seul rempart à l'avancée militaire ottomane. Dès les premiers jours de mai 1918, une cellule technique allemande s'installe clandestinement à l'ambassade de Suède à Tbilissi : elle permet de communiquer avec Berlin et de faire avancer les négociations avec les candidats au pouvoir en Géorgie. Une convention est signée le 28 mai 1918 entre l'Empire allemand et la RDG, reconnaissant la création de cette dernière, accordant des avantages économiques à Berlin et demandant aux troupes allemandes de contenir l'avancée ottomane sur le territoire géorgien. Le 08 juin 1918, un corps expéditionnaire allemand de 3 000 hommes débarque à Poti et se déploie le long de la partie géorgienne de la ligne de chemin de fer reliant Batoumi à Bakou, évitant ainsi toute incursion ottomane. À l'approche de l'armistice, l'Empire allemand évacue ses troupes du territoire géorgien, laissant la place à un contingent britannique.

Informations

  • Haut-commissaire : Evguéni Guéguétchkori du 01/10/1917 au 10/02/1918
  • Haut-commissaire : Evguéni Guéguétchkori du 10/02/1918 au 09/04/1918
  • Haut-commissaire : Akaki Tchenkéli du 09/04/1918 au 25/05/1918
  • Président de la République démocratique de Géorgie : Noé Ramichvili du 26/05/1918 au 24/06/1918
  • Président de la République démocratique de Géorgie : Noé Jordania du 24/07/1918 au 18/03/1921

Autres civils

  • Liste des civils importants

Système politique

  • ...

Informations

  • Commandant en chef des armées : Guiorgui Kvinitadzé
  • Service militaire obligatoire :
  • Mobilisation générale :
  • Entrée en guerre :
  • Capitulation :

Autres militaires

  • Liste des militaires importants

Tenues & décorations

  • Uniformes
  • Coiffures
  • Grades
  • Décorations

Armement & équipement

  • Armée de Terre :
  • Force aérienne :
  • Armée de Mer :

Forces armées de 1918

  • Structure de l'armée
  • Organisation des armées

Aucune

  • -

Situation géographique

Dates

01Mai

Empire allemand

Suite aux conquêtes allemandes en Russie, la Géorgie proclame son indépendance sous administration du IIIe Reich. Craignant d'être envahie par les armées ottomanes, la Géorgie demande l'aide militaire aux Allemands qui envoient 3 000 soldats à la frontière.

1918

Aucune

Batailles de 1914 à 1918

  • Date...
  • Lieu
  • Troupes engagées
  • Belligérants VS
Détails de la bataille

Militaires

  • Total des soldats engagés en 1918 : ... soldats
  • Total des morts et portés disparus en 1918 : ... soldats
  • Total des blessés en 1918 : ... soldats

Civils

  • Total des morts et portés disparus en 1918 : ...