Belligérants > Empire allemand


Empire allemand

1871-1918


Informations générales
Chef d'État
Guillaume II
Statut
Monarchie parlementaire autoritaire avec une organisation territoriale fédérale, composé de 25 États, de l'Alsace-Lorraine et de son Empire colonial
Capitale
Berlin
Langue
Allemand
Monnaie
Goldmark
Démographie / Superficie
Population en 1914
68 100 000 habitants
Population en 1918
71 500 000 habitants
Superficie en 1914
540 766 km²
Situation géographique
Superficie en 1919
? km²
Informations militaires
Service militaire obligatoire
1860
Chef suprême des Armées
Guillaume II
Chef des Armées en 1914-16
Erich von Falkenhayn, du 03 novembre 1914 au 29 août 1916
Chef des Armées en 1916-19
Paul von Hindenburg, du 29 août 1916 au 25 juin 1919
Mobilisation générale
02 août 1914
Entrée en guerre
01 août 1914
Capitulation
11 novembre 1918
Grades & insignes
Voir
Uniformes
Voir
Forces armées en 1914
Troupes engagées
3 750 000 soldats dont 36 bataillons de génie
Infanterie
87 divisions, 5 000 mitrailleuses
Cavalerie
1 000 000 chevaux
12 régiments de cavalerie lourde, 28 régiments de dragons, 21 régiments de hussards, 26 régiments de uhlans, 13 régiments de chasseurs à cheval
Artillerie
5 000 canons de campagne, 1 260 obusiers, 528 obusiers lourds
Marine
16 cuirassés d'escadre, 30 cuirassés, 6 croiseurs de bataille, 15 croiseurs cuirassés, 33 croiseurs légers, 13 dreadnoughts, 152 torpilleurs, 30 sous-marins
Aviation
238 appareils, 12 zeppelins, 26 ballons + 13 zeppelins civils militarisés
Forces armées en 1918
Troupes engagées
6 000 000 soldats
Infanterie
50 000 mitrailleuses
Cavalerie
 
Artillerie
15 000 canons
Marine
 
Aviation
?
Empire colonial
Afrique
Afrique occidentale allemande
 
Afrique orientale allemande
 
Sud-Ouest africain allemand
Asie
Tsingtau en Chine
Océanie
Comptoirs commerciaux sur les îles Marshall, Samoa, Nauru, Salomon, Bougainville, Buka
Situation géographique
L'Allemagne s'établit dans le Sud-Ouest africain (actuelle Namibie) en 1883, avant de coloniser le Kamerun (Cameroun) et le Togoland (Togo) en 1884, puis l'Afrique orientale allemande (devenu Tanganyika et aujourd'hui partie continentale de la Tanzanie) et le Ruanda-Urundi en 1885.

Cette même année verra la fondation de la D.O.A.G. (Deutsch-Ostafrikanische Gesellschaft, « Société allemande d'Afrique de l'Est ») qui s'implante en Afrique de l'Est, grâce notamment à Carl Peters qui signe des traités avec différents chefs de tribus. En quelques mois, l'Allemagne se retrouva ainsi à la tête d'un empire colonial cinq fois plus grand que son territoire métropolitain, mais très peu peuplé.
La fin du XIXe siècle vit une véritable mise sous tutelle coloniale de l'Empire du Milieu en particulier après la Guerre franco-chinoise et la Première Guerre sino-japonaise. Peu soucieuse de demeurer en reste et de se voir exclue du partage des marchés et richesses chinois, l'Allemagne s'imposa comme partenaire dans les négociations du Traité de Shimonoseki en 1896.

En 1897, arguant de l'assassinat de deux missionnaires allemands, elle s'empara de facto de la baie de Jiaozhou (Kiao-Tchéou), dans la province de Chan-Toung (Shandong), arrachant au gouvernement chinois une cession à bail pour une durée de 99 ans l'année suivante - concession qu'elle transforma en protectorat - et qui vint s'ajouter à celle obtenue en 1895 à Tientsin.

Ce territoire incluait la ville de Qingdao - Tsingtau en allemand - où la Kaiserliche Marine va construire une importante base navale destinée à protéger les intérêts allemands en Chine et dans le Pacifique. Sa sphère d'influence en Chine s'étendit par ailleurs rapidement sur toute la région du Shandong et le cours inférieur du fleuve Jaune, notamment par le biais de la construction de chemins de fer (Schandong-Bahn).

De fait, l'Allemagne entra ainsi en concurrence économique directe avec le Japon dans cette partie de l'Empire Céleste - situation qui sera à l'origine du ralliement du Japon à la cause des Alliés en 1914 et à l'occupation des territoires allemands par l'armée du Mikado.
Dès le milieu des années 1860, des maisons de commerce allemandes établirent des comptoirs en Océanie et notamment à Samoa et en Mélanésie, obtenant des concessions des chefs indigènes pour l'exploitation des richesses locales.

Lorsque le Deutscher Kolonialverein chargea le Docteur Finsch d'une mission scientifique en Nouvelle-Guinée, qui constitue stratégiquement le glacis de l'Australie, la Couronne britannique dépêcha une mission de son côté et à l'issue de négociations bilatérales, l'Allemagne put établir son protectorat sur Kaiser-Wilhems-Land qui formait la partie est/nord-est de la Nouvelle-Guinée en 1884, l'ouest étant occupé par les Néerlandais et le sud-est par les Britanniques, et l'archipel Bismarck au nord-est.

Les Allemands y construiront le port de Rabaul, qui deviendra le siège de l'administration impériale locale en 1905. Elle occupe également à l'époque les îles Samoa; les îles Marshall sont colonisées en 1885, et Nauru en 1888.

Le Reich occupe aussi en 1885 le nord de l'archipel des îles Salomon, où elle impose son protectorat sur ce qui s'appellera les Salomon septentrionales ou Salomon du Nord. Le traité de 1899 les rattachera au protectorat britannique des Salomon méridionales créé en 1893, l'Allemagne conservant toutefois les deux principales îles du nord, l'île Bougainville et l'île Buka.
Informations complémentaires
Les Allemands disposent du plus grand nombre d'unités dé génie de toute l"Europe. En 1914, lors du début du conflit, 36 bataillons de génie sont opérationnels.

L'Allemagne est le premier pays européen a imposé la conscription obligatoire dès 1860.

Alliances
07 octobre 1879
20 mai 1882
02 août 1914
03 mai 1915
06 septembre 1915
Déclarations de guerre
01 août 1914
03 août 1914
04 août 1914
09 mars 1916
28 août 1916
Principales batailles
05 août 1914
Bataille de Liège
07 août 1914
Bataille des frontières
07 août 1914
Bataille de Mulhouse
12 août 1914
Bataille des casques d'argent
15 août 1914
Bataille de Dinant
17 août 1914
Bataille de Stallupönen
19 août 1914
Bataille de Morhange
19 août 1914
Bataille de Dornach
20 août 1914
Bataille du Donon
20 août 1914
Bataille de Gumbinnen
21 août 1914
Bataille de Charleroi
21 août 1914
Bataille des Ardennes
22 août 1914
Bataille de Rossignol
23 août 1914
Bataille de Mons
24 août 1914
Bataille de la trouée de Charmes
25 août 1914
Bataille de la Chipotte
26 août 1914
Bataille du Cateau
26 août 1914
Bataille de Tannenberg
28 août 1914
Siège de Maubeuge
29 août 1914
Bataille de Guise
02 septembre 1914
Bataille de Senlis
04 septembre 1914
Bataille du Grand Couronné
05 septembre 1914
Bataille de la Marne (1)
05 septembre 1914
Bataille de l'Ourcq
05 septembre 1914
Bataille des marais de Saint-Gond
05 septembre 1914
Bataille des deux Morins
06 septembre 1914
Bataille de Vitry
07 septembre 1914
Bataille des lacs de Mazurie (1)
12 septembre 1914
Course à la mer
13 septembre 1914
Bataille de l'Aisne (1)
19 septembre 1914
Bataille de Flirey
22 septembre 1914
Bataille de Papeete
25 septembre 1914
Bataille d'Albert (1)
26 septembre 1914
Bataille de Sandfontein
28 septembre 1914
Bataille d'Anvers
29 septembre 1914
Bataille de la Vistule
01 octobre 1914
Bataille d'Arras (1)
01 octobre 1914
Bataille de Ts'ing-tao
10 octobre 1914
Bataille de la Bassée
12 octobre 1914
Bataille de Messines (1)
13 octobre 1914
Bataille d'Armentières
29 octobre 1914
Bataille de l'Yser
29 octobre 1914
Bataille d'Ypres (1)
03 novembre 1914
Bataille de Tanga
11 novembre 1914
Bataille de Lodz
14 décembre 1914
Bataille de Champagne (1)
18 décembre 1914
Bataille de Givenchy
18 décembre 1914
Combat de Naulila
18 janvier 1915
Bataille de Jassin
19 janvier 1915
Bataille du Hartmannswillerkopf
04 février 1915
Bataille de Zwinin
15 février 1915
Bataille de Vauquois
17 février 1915
Bataille des Éparges
26 janvier 1915
Bataille du Sinaï
31 janvier 1915
Bataille de Bolimov
07 février 1915
Bataille des lacs de Mazurie (2)
10 mars 1915
Bataille de Neuve-Chapelle
22 avril 1915
  Bataille d'Ypres (2)
25 avril 1915
Bataille de Gibeon
01 mai 1915
Offensive de Gorlice-Tarnów
09 mai 1915
Bataille de l'Artois (1)
15 mai 1915
Bataille de Festubert
21 juin 1915
Bataille de Bukoba
20 juillet 1915
Bataille du Linge
17 août 1915
Bataille de Varsovie
15 septembre 1915
Bataille de l'Artois (2)
25 septembre 1915
Bataille de Champagne (2)
25 septembre 1915
Bataille de Loos
21 février 1916
Bataille de Verdun (1)
17 mars 1916
Bataille du lac Narotch
27 avril 1916
Bataille d'Hulluch
02 juin 1916
Bataille du mont Sorrel
01 juillet 1916
Bataille de la Somme (1)
14 juillet 1916
Bataille de la crête de Bazentin
14 juillet 1916
Bataille du bois Delville
19 juillet 1916
Bataille de Fromelles
23 juillet 1916
Bataille de Pozières
02 septembre 1916
Bataille de Tutrakan
09 septembre 1916
Bataille de Ginchy
15 septembre 1916
Bataille de Flers-Courcelette
25 septembre 1916
Bataille de la crête de Thiepval
25 septembre 1916
Bataille de Morval
26 mars 1917
Bataille de Gaza (1)
09 avril 1917
Bataille d'Arras (2)
09 avril 1917
Bataille de la crête de Vimy
16 avril 1917
Bataille du Chemin des Dames
17 avril 1917
Bataille de Champagne (3)
07 juin 1917
Bataille de Messines (2)
01 juillet 1917
Offensive Kerenski
31 juillet 1917
Bataille de Passchendaele
06 août 1917
Bataille de Marasesti
15 août 1917
Bataille de la cote 70
20 août 1917
Bataille de Verdun (2)
23 octobre 1917
Bataille de la Malmaison
24 octobre 1917
Bataille de Caporetto
31 octobre 1917
Bataille de Beer-Sheva
20 novembre 1917
Bataille de Cambrai (1)
28 novembre 1917
Bataille de Negomano
21 mars 1918
  Bataille du Kaiser
09 avril 1918
Bataille de la Lys
27 mai 1918
Bataille de l'Aisne (2)
28 mai 1918
Bataille de la Marne (2)
28 mai 1918
Bataille de Cantigny
01 juin 1918
Bataille du bois de Belleau
04 juillet 1918
Bataille du Hamel
15 juillet 1918
Bataille de Champagne (4)
18 juillet 1918
Bataille de Château-Thierry
08 août 1918
Bataille d'Amiens
21 août 1918
Bataille de la Somme (2)
12 septembre 1918
Bataille de Saint-Mihiel
19 septembre 1918
Bataille de Megiddo
26 septembre 1918
Offensive Meuse-Argonne
08 octobre 1918
Bataille de Cambrai (2)
20 octobre 1918
Bataille de la Serre
Bilan de la guerre
Troupes engagées
13 250 000 soldats
Pertes militaires
2 036 897 soldats
Pertes civiles
426 000 civils
Blessés militaires
4 247 143 soldats

 

 

 

Retour

Haut de page