Belligérants > Royaume du Monténégro


Royaume du Monténégro

1910 - 1918


Informations générales
Chef d'État
Nicolas Ier
Statut
Monarchie constitutionnelle
Capitale
Cetinje
Langue
Serbe
Monnaie
Perper monténégrin
Démographie / Superficie
Population en 1914
500 000 habitants
Population en 1918
600 000 habitants
Superficie 1912
14 442 km²
Situation géographique
Informations militaires
Service militaire obligatoire
 
Chef des Armées en 1914
Janko Vukotić
Mobilisation générale
26 juillet 1914
Entrée en guerre
05 août 1914
Capitulation
25 janvier 1916
Grades & insignes
Voir
Uniformes
Voir
Forces armées en 1914
Troupes engagées
50 000 soldats
Empire colonial
 
Aucun
Informations complémentaires
Le royaume du Monténégro est proclamé par Nikola I Petrović-Njegoš à Cetinje, le 28 août 1910. Nikola I, ayant dirigé le pays en tant que prince depuis 1860, est l'initiateur de plusieurs réformes de modernisation au début du XXe siècle.

En 1912, le Monténégro entre en guerre, lors de la Première Guerre balkanique, avec l'espoir d'avoir une part des territoires provenant des anciennes zones contrôlées par l'Empire ottoman en Roumélie. Il obtient rapidement des gains territoriaux comme le partage du Sandjak avec le royaume de Serbie. Cependant, la ville de Shkodër, récemment conquise avec la perte de 10 000 vies face aux forces albano-ottomanes d'Essad Pacha, est donnée au nouvel État indépendant de l'Albanie à la suite des actions de l'agent austro-hongrois, le baron Franz Nopcsa, et de l'insistance des grandes puissances.

En 1913, à la fin de la guerre, un nouveau conflit éclate entre le royaume de Bulgarie et celui de Serbie, auquel le Monténégro s'y engage aux côtés de la Grèce et de la Serbie. À la suite du traité de Bucarest mettant fin à la Seconde Guerre balkanique, le Monténégro se voit reconnaître ses nouveaux territoires.

Après la capitulation, le roi Nicolas Ier se réfugie en Italie et puis en France.

Alliances
? 1912
Déclarations de guerre
05 août 1914
09 août 1914
03 novembre 1914
15 octobre 1915
Principales batailles
 
 
Bilan de la guerre
Troupes engagées
50 000 soldats
Pertes militaires
3 000 soldats
Pertes civiles
-
Blessés militaires
10 000 soldats

 

 

Retour

Haut de page