La Grande Guerre

De A à Z

Découvrez le langage des tranchées ainsi que le vocabulaire propre aux armées en guerre.

B...

51
Surnom donné aux tirailleurs noirs ou jaunes.
Désigne une lettre.
Désigne les marches à pied.
Désigne les galons des officiers.
Désigne un idiot ou un imbécile.
Épée ou lame qui se fixe au bout du fusil permettant d'utiliser ce dernier comme une arme de pique.
Projectile d’arme à feu.
Élément de l’équipement des fantassins français, constitué d’une bande en drap de laine enroulée autour du mollet.
Désigne une médailles coloniale ou une médaille militaire.
Désigne un sabre de cavalerie.
Dispositif aménagé dans la tranchée de première ligne permettant à un soldat de s’installer en position de tir, généralement couché ou incliné.
Fil de fer garni de pointes, dit barbelé. Élément important du système-tranchées, placé devant les tranchées de première ligne afin d’empêcher et de ralentir l’avance des troupes adverses.
Désigne l’équipement du soldat.
Désigne la manoeuvre réalisée jusqu'à la fatigue extrême souvant issue de combats très durs.
Tir d’artillerie défensif violent et serré pour empêcher la progression de l’ennemi.
Désigne un soldat très petit en taille.
Fraction d’un régiment subdivisée en plusieurs compagnies. Son effectif varie entre 600 et 1 000 soldats.
Ensemble coordonné de canons, faisant partie d’un régiment d’artillerie.
Dans le schéma de défense de l'armée britannique en 1918, la battle zone est la seconde ligne de défense du front.
Désigne l'aréoplane de chasse Nieuport à une place.
British Expedition Force. Ensemble des troupes britanniques présentes en France et dans les Flandres pendant la Grande Guerre.
Se dit d'un pays en état de guerre avec un autre.
Désigne le camion automobile. Ce surnom vient de la déformation du nom de la marque Berliet, constructeur automobile.
Désigne la couverture.
Désigne une mauvaise bière.
Désigne le seau hygiénique en usage dans les hôpitaux.
Désigne le ventre.
Désigne les hommes de l’artillerie de marine.
Terme militaire qui désigne le fait d’établir un campement provisoire à l’extérieur, et, par extension, un repas ou une nuit passée dehors.
Blessure du combattant suffisamment sérieuse pour lui permettre d’être évacué du front mais n’impliquant pas de séquelles trop importantes.
Désigne un soldat inexpérimenté, n’ayant pas ou peu vu le feu.
Véhicule de combat automoteur, plus ou moins armé et recouvert d'un blindage.
Abri fortement protégé, voire blindé. Sa construction est fixée de telle sorte que les ouvertures permettent les tirs de flanquement avec les ouvrages défensifs voisins.
Investissement d'une ville, d'un port, d'une position, d'un pays pour lui couper toute communication avec l'extérieur.
Désignation des Allemands par les Français. Il est probable qu’il s’agisse d’une abréviation de l’argotique « alboche » pour « allemand ».
Désigne le cercueil. Les dominos désignent les os.
Désigne le projectile d'artillerie.
Avion lourd, armé, transportant des bombes destinées à détruire une position ennemie ou une ville pour effrayer la population civile.
Désigne une opération militaire particulièrement meurtrière.
Poussière ou terre détrempée formant une couche grasse à la surface du sol.
Marmite militaire de campagne qui fait partie de l’équipement des fantassins.
Voie de communication entre deux lignes de tranchées.
Ensemble des tranchées creusées par les belges à partir du 18 mai 1915 dans le secteur de Dixmude. Le lieu est ainsi surnommé par les belges en raison des âpres combats qui s'y déroulent.
Militaires chargés de la récupération et du transport des blessés aux tranchées et sur le champ de bataille.
Militaires, armés, placés aux ordres du médecin du régiment lors des phases de combats. Organisés en équipe de 4 hommes, équipés d'un brancard, de bidons d'eau et de pansements , il ont pour mission de relever les blessés sur le champ de bataille et de les transporter au premier poste de secours.
Militaires, non armés, affectés au service de santé et protégés par la convention de Genève , assurent le transport des blessés entre le poste de secours régimentaire et l'ambulance.
Pendant la Grande Guerre, la brigade est une unité constituée par deux ou trois régiments.
Rouleau de fil de fer barbelé, prêt à l’emploi, qui a l’avantage de pouvoir être déployé et déplié rapidement en avant des tranchées.
Aggravation de la brutalité, de la violence dans les relations sociales.
La British South Africa Company est la compagnie, agréée par charte royale britannique, a pour but la colonisation et l’exploitation économique des territoires situés au nord du Transvaal.
Instances chargées de l’administration de l’armée.