La Grande Guerre

De A à Z

Découvrez le langage des tranchées ainsi que le vocabulaire propre aux armées en guerre.

D...

19

DCA

Abréviation de Défense Contre Avions.
Voie de chemin de fer étroite.
Déclaration formelle d'un gouvernement national pour signifier l'état de guerre entre cette nation et une ou plusieurs autres.
Acte par lequel l'autorité militaire libère du service et renvoie dans leurs foyers les réservistes qui ont été mobilisés.
Transfert et internement dans un camp de concentration situé dans une région éloignée.
Personne internée dans un camp de concentration.
Corps de troupes constituant la portion fixe d'un régiment, restant dans la garnison d'origine lors de la mobilisation et du départ des unités. Ils servent de liens entre l'administration territoriale de l'arrière et des bataillons.
Expression forgée durant la guerre et largement répandue dès la fin du conflit. Il s'agit d'affirmer que la Grande Guerre a atteint le summum de l'acceptable par les sociétés et que les sacrifices ont été tels qu'ils ne peuvent plus connaître d'équivalent dans l'avenir.
Militaire qui se rend coupable de désertion en quittant l'armée.
Infraction commise par le militaire régulièrement incorporé qui, sans droit, rompt le lien qui l'attache aux forces armées.
Utilisation de la presse pour faire passer un message susceptible de tromper ou d'influencer l'ennemi.
En allemand, Empire allemand.
Surnom donné aux terrasiers australiens qui s'occupent du creusement des tunnels.
Aérostat muni d'organes de propulsion (moteurs et hélices), de direction et de stabilisation.
Unité de base de la stratégie militaire, la division comprend en 1914 environ 12.000 hommes répartis dans 4 régiments.
Préjudices matériels subis par les particuliers ou les États du fait des opérations de guerre et susceptibles d'une réparation. C'est également le terme utilisé pour désigner l'indemnité perçue en réparation pour ces dommages.
Désigne le sergent-major, à cause du double liseré qu'il porte sur son grade.
Troupes de cavalerie, à l’origine infanterie montée.
Maladie infectieuse bactérienne ou parasitaire (amibienne), provoquant une colique avec des selles glaireuses et sanguinolentes.