La Grande Guerre

Le Général de Division Auguste Clément Gérôme

Né le 02 mars 1857 à Badonviller, Auguste Clément Gérôme s'engage comme enfant de troupe au sein du 60e Régiment d'Infanterie, le 13 mars 1869 à l'âge de 12 ans. Un an plus tard, il participe à la guerre franco-allemande de 1870. Durant cette guerre, il est employé pour porter les boulets de canons aux artilleurs du siège de Toul. Par la suite, il devient soldat au 60e régiment d'infanterie. En 1875, il rentre à l'école de Saint-Cyr et en sort deux ans plus tard comme sous-lieutenant. Le 01 octobre 1877, il rejoint le 69e régiment d'infanterie. En 1884, il suit les cours de l'école supérieure durant 2 ans. Il sort 28e de sa promotion sur 74 candidats. Il est alors envoyé en Algérie du 12 janvier 1887 au 24 juin 1887. Il est promu Colonel le 25 décembre 1908. Le 18 mars 1913, il est nommé Commandant, par intérim, de la 48e Brigade d'Infanterie. Le 20 juin 1913, il est promu général de brigade. Durant la Grande Guerre, il prend différents commandements selon les besoins du terrain. Ainsi, il passe par la 122e Division d'Infanterie, la 17e Division Colonial et un groupe de Divisions de l'Armée d'Orient.


Après une longue et très riche carrière militaire, le général Gérôme décède le 10 mai 1919 à Marseille à l'âge de 62 ans, des suites d'une ancienne blessure de guerre. Cette blessure remonte au 05 novembre 1914. Ce jour-là, le général Gérôme reçoit un éclat d'obus à la jambe droite dans la région d'Ypres. Vu l'état de sa jambe,les médecins veulent l'amputer mais celui-ci refuse.

Carrière militaire

  • Soldat le 18 mars 1875
  • Caporal le 12 février 1877
  • Sous-lieutenant le 01 octobre 1877
  • Lieutenant le 07 mai 1882
  • Capitaine le 30 décembre 1887
  • Chef de bataillon le 29 décembre 1897
  • Lieutenant-colonel le 24 mars 1905
  • Colonel le 25 décembre 1908
  • Général de brigade le 20 juin 1913

Affectations

  • 60e RI le 13 mars 1869
  • 69e RI le 01 octobre 1877
  • 75e RI le 23 mars 1882
  • 26e RI le 30 décembre 1887
  • 120e RI le 15 février 1898
  • État-major de l'Armée, 1er bureau le 16 août 1894
  • Chef d'état-major de la 29e DI le 01 novembre 1901
  • Sous-chef d'état-major du 20e CA le 24 mars 1905
  • Chef d'état-major du 20e CA le 24 mai 1908
  • Commandant du 79e RI le 25 septembre 1909
  • Commandant de la 48e BI le 13 mars 1913
  • Commandant de la 78e BI le 30 octobre 1913
  • Commandant la 122e DI d'Orient le 23 mai 1917

Distinctions militaires

  • Légion d'honneur - Chevalier, le 29 décembre 1898
  • Légion d'honneur - Officier, le 11 juillet 1914
  • Croix de guerre, le 13 août 1914
  • Légion d'honneur - Commandeur, le 16 décembre 1915
  • Croix de guerre deux palmes, le 16 décembre 1915
  • Grand Officier de l'Aigle Blanc, en décembre 1916
  • Grand Commandeur de l’Ordre du Sauveur, janvier 1918
  • Croix du Mérite militaire, Grèce, le 04 janvier 1918
  • Croix de guerre, Belgique, le 01 avril 1918
  • Ordre du Bain, Angleterre, le 04 avril 1918
  • Légion d'honneur - Grand Officier, le 11 juillet 1918
  • Distinguished Service Medal Cross, États-Unis, mai 1919

Faits d'armes en Orient

Le 30 novembre 1915, le général Gérôme prend le commandement provisoirement de la 122e Division d'Infanterie, stationnée sur le front de la Tchérna inférieure, suite au rappel en France du général de Lardemelleest. Fin décembre 1915, le général Gérôme est remplacé par le général Regnault. Il prend alors temporairement la tête de la 17e Division Colonial en provenance des Dardanelles. Cette Division stationne à Moudros, en Grèce. Le 29 février 1916, le général Gérôme est nommé officiellement commandement de la 17e Division Colonial avec laquelle il participe en avril 1917 à la bataille de la boucle de la Tcherna. Ensuite, le 15 avril 1917, il est nommé Général de Division de la 122e Division d'Infanterie à titre temporaire. Le 23 septembre 1917, il est confirmé au poste de général de la 122e Division d'Infanterie. Le 04 novembre 1917, le général Gérôme devient Commandant d'un groupe de Divisions de l'Armée d'Orient, qui comprend 3 Divisions hellènes et 2 Divisions françaises. Fin de l'année 1918, il devient Commandant de la XVe région militaire à Marseille. Il occupe ce poste jusqu'au 30 avril 1919. Le 1er, il rentrera à l'hôpital pour y décéder le 10 mai 1919 suite à ces blessures à la jambe droite qu'il avait reçu le 05 novembre 1914.

Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand

 

Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand

 

Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand

 

Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand

 

Distinctions militaires, civiles et honorifiques

Durant sa longue carrière militaire, le général Gérôme reçoit plusieurs distinctions civiles et militaires.

Les décorations militaires :

  • Médaille commémorative de la guerre 1870-1871
  • Chevalier de la Légion d’Honneur, par la France, le 29 décembre 1898
  • Officier de la Légion d’Honneur, par la France, le 11 juillet 1914
  • Commandeur de la légion d’Honneur, par la France, le 16 décembre 1915
  • Croix de guerre 2 palmes, par la France, le 16 décembre 1915
  • Grand Officier de l’Aigle Blanc avec épées de 2e classe, par la Serbie, en décembre 1916
  • Grand Commandeur de l’Ordre du Sauveur, par la Grèce, le 04 janvier 1918
  • Croix du Mérite militaire, par la Grèce, le 04 janvier 1918
  • Croix de Guerre, par la Belgique, le 01 avril 1918
  • Ordre du Bain, par la Macédoine, le 04 avril 1918
  • Grand Officier de la Légion d’Honneur, par la France, le 11 juillet 1918
  • Distinguished Service Medal Cross, par les États-Unis d'Amérique, à titre posthume, en mai 1919

Les décorations civiles :

  • Ordre de Saint Anne de 2e classe, par la Russie
  • Coeur en or, par la ville de Nancy

En plus de ces décorations, le général Gérôme reçoit de la part de ses hommes, deux nominations en tant que Caporal. L’attribution d’un grade honorifique trouve son origine dans la nomination du général Bonaparte au grade de caporal en mai 1796, suite à la prise du pont de Lodi, à laquelle il avait participé physiquement aux côtés de ses hommes. À l’époque, le grade de caporal n’était attribué qu’au prix d’un acte de bravoure exceptionnel.

  • 17e Division Coloniale, le 20 janvier 1917
  • 2e Régiment de Zouaves de Marche, le 05 avril 1918



Crédit photo : Collection Pascal Allemand
Crédit photo : Collection Pascal Allemand