Statistiques > L'année la plus meurtrière





Malgré ces 5 mois de combats, fut l'année la plus meurtrière de la Grande Guerre.

À cette époque, il s'agissait d'une guerre de mouvement. Les tranchées n'apparurent que fin 1914 mais les premiers grands massacres d'attaques frontales avaient déjà eu lieu.

De 1915 à 1917, les offensives restèrent limitées du fait qu'aucune des deux armées ne savait comment déloger leur adversaire sans passer par un massacre de leurs troupes.

Aussi, les soldats se terrèrent en attendant la reprise des offensives de mouvements et surtout en évitant de se faire tuer par les nombreux obus envoyés quotidiennement par l'artillerie ennemie.


France
Pertes françaises
1914
360 000
1915
320 000
1916
270 000
1917
145 000
1918
250 000


 

 

Retour