Thématiques > L'Europe d'avant-guerre


Après la guerre franco-prussienne de 1870-1871, l'Europe a vécu une longue période de paix de quatre décennies, chose rare et favorable aux progrès économiques et techniques. Tous ces progrès touchèrent plus particulièrement la France, le Royaume-Uni, la Belgique, l'Allemagne, l'Italie et l'Autriche-Hongrie.

Les populations de cette époque étaient très optimistes et insouciantes quant à l'avenir, grâce aux extraordinaires progrès techniques. Le positivisme et le scientisme firent leur apparition.

Cette période appelée, « La Belle Époque », se fit ressentir essentiellement sur les boulevards des capitales européennes, dans les cafés et les cabarets, dans les ateliers et les galeries d'art, dans les salles de concert et les salons fréquentés par une moyenne bourgeoisie qui profitaient pleinement des progrès économiques.

L’hégémonie européenne

En 1913, l'économie mondiale est gouvernée principalement par l'Europe de l'Ouest, berceau d'une civilisation technique et scientifique. L’Europe occidentale représente une grande place financière rassemblant les pays industriels dominés par la livre sterling, monnaie également internationale. Le Royaume-Uni est donc le pivot de l'économie mondiale. Grâce à sa situation géographique, l'Allemagne, qui est devenue sous Bismarck et Guillaume II une grande nation industrielle et commerciale, joue un rôle de tout premier plan dans les développements en Europe.

Ces deux pays leaders entraînent dans leur sillage d'autres nations développées comme la France, la Belgique ou la Suisse. Face à ce bloc de prospérité, d'autres pays sont bien moins avantagés sur le plan économique. Hors d'Europe, les États-Unis et le Japon connaissent une industrialisation rapide. Mais, à la veille de la Grande Guerre, les Américains ne sont pas encore la grande puissance mondiale que nous connaissons aujourd'hui.

Les empires coloniaux

Le reste du monde est, plus ou moins, sous la domination de quelques puissances européennes qui se partagent de vastes empires coloniaux situés principalement en Afrique et en Extrême-Orient.

L’Afrique du Nord

  • Cette partie du continent africain est dominée par l'Islam. Les Turcs y exercent une grande influence. Mais depuis le XIXe siècle, on assiste à une lente décadence de l'Empire ottoman laissant place aux impérialismes occidentaux, y compris allemand. De leur côté, les Britanniques occupent l'Égypte depuis 1882.

L’Afrique noire

  • Les grandes nations européennes se partagent territoires et richesses selon un ordre qui résulte plus d'un rapport de forces entre pays impérialistes plutôt que d'une stratégie rationnelle et planifiée.


Le reste du monde

  • Hormis l'Empire britannique qui possédait des colonies sur chaque continent, les autres puissances européennes étaient principalement stationnées en Asie du Sud-Est.




Retour

Haut de page