La Grande Guerre

La disparition des empires

Le 28 juin 1919, le traité de Versailles modifiera à jamais la carte de l'Europe, en faisant disparaître les empires allemand, austro-hongrois, ottoman et russe. Les répercussions de ce cataclysme se feront ressentir durant tout le XXe siècle et finiront par déboucher sur la seconde guerre mondiale.

xx
xx
Consultez l'article

L'apparition de nouveaux États

Dès mars 1918, le traité de Brest-Litovsk donne naissance à 3 États baltes : L'Estonie, la Lettonie et la Lituanie. En juin 1919, la disparition de l'empire austro-hongrois donnera naissance à l'Autriche, à la Hongrie, à la Tchécoslovaquie et au royaume des Serbes, Croates et Slovènes. Quant à la république turque, créée en 1923, elle est le fruit de la disparition de l'empire ottoman.

xx
xx
Consultez l'article

Les traités

La fin du conflit mondial et la défaite des empires centraux sont actés à travers une série de traités dont certains se verront trop lourds à honorer et provoqueront à terme le déclenchement du second conflit mondial. D'autres traités seront mals vécus par certains pays qui se sentiront lésés, ce qui aura pour conséquence le réveil du nationalisme.

xx
xx
Consultez l'article

L'effondrement de la Russie

Fragilisée par les défaites militaires depuis 1914, l'empire russe subit 2 révolutions en 1917. La révolution de février renverse le tsar, Nicolas II, tandis que la révolution d'octobre transforme profondément la Russie qui sombre dans la guerre civile entre l'armée rouge et l'armée blanche tsariste.

xx
xx
Consultez l'article

Les nouveaux conflits

La dissolution des quatre empires (russe, allemand, austro-hongrois et ottoman) permet la création de dix nouveaux États en Europe. Ces nouveaux États ont tendance à avoir d'importantes minorités éthniques, qui souhaitent s'unir avec les États voisins où leur ethnie est dominante. Les minorités ethniques rendent l'emplacement des frontières instables. Cette instabilité aboutit à de nouvelles guerres.

xx
xx
Consultez l'article

Retour à la page précédente