À la Une - Une guerre mondiale -

 Dernière édition : 21/06/2017

Bilan : 10 millions de morts sur un peu plus de 4 ans et un oubli cinglant en 100 ans.

Cimetière

Quel paradoxe ! C'est au moment où les derniers soldats de la Grande Guerre nous ont quittés que cette guerre revient en force dans toutes les mémoires. Il est certain que l'engouement et la publicité faite autour du centenaire de la Grande Guerre y sont pour beaucoup.

Mais est-ce tout ? N'y a-t-il pas un retour aux sources ? Une acceptation de toutes les nations de s'accorder pour dire que cette guerre fut un véritable massacre inutile.

«La Grande Guerre», aussi appelée «la Première Guerre mondiale», est un conflit qui, comme son nom l'indique, opposa des pays de toutes les régions de la planète entre le 28 juillet 1914 et le 11 novembre 1918. Ce conflit, dont la majeure partie des batailles se déroula sur le continent européen, opposa les Alliés, coalition formée autour de la Triple-Entente (France, Royaume-Uni et Russie), aux Empires centraux (Allemagne, Autriche-Hongrie et Ottoman). La déclaration de guerre à la Serbie de la part de l'Autriche-Hongrie, le 28 juillet 1914, fut le point de départ de la «Grande Guerre».  

32 nations furent amenées à participer au conflit, soit à cause des systèmes d'alliances contractés préalablement, soit par intérêts nationaux.
L'assassinat, le 28 juin 1914, de François-Ferdinand d'Autriche, héritier du trône d'Autriche et neveu de François-Joseph Ier (empereur d'Autriche du 2 décembre 1848 jusqu'à sa mort le 21 novembre 1916 et époux de la célèbre impératrice Sissi), par Gabrilo Princip, étudiant nationaliste serbe né en Bosnie est le casus belli de la guerre entre l'Autriche-Hongrie et la Serbie. Cet événement fait partie des nombreuses causes qui ont amené la Première Guerre mondiale.


pub

 

Les alliances d'avant-guerre scellèrent
le destin de l'Europe et d'une partie du monde durant plus de 4 longues années.




Cette guerre, qui dura plus de 4 ans, fit presque dix millions de morts parmi les soldats, peut être autant parmi les civils et près de vingt-et-un-millions de blessés dont certains furent appelés "les gueules cassées". Il ne faut pas oublier les soldats appelés les disparus qui furent, pour la plupart, pulvérisés par les énormes obus qui tombaient un peu partout sur les différents champs de bataille. Cette guerre provoqua de grands bouleversements dans le monde de l'industrie et de grandes avancées dans le monde de la technologie. Les différents belligérants effectuèrent des recherches très poussées dans le but de trouver l'arme absolue qui donnerait l'avantage décisif dans ce conflit enlisé dès la fin de l'année 1914. Ainsi apparurent l'aviation de guerre, la mitrailleuse, le lance-flamme, le char de combat et bien d'autres engins de mort.

Cette guerre fut également à l'origine de nombreux changements idéologiques et politiques, dont notamment l'effondrement des trois Empires qu'étaient les Empires austro-hongrois, russe et ottoman. Les frontières de certains États européens furent à nouveau modifiées provoquant instantanément de nouvelles frictions entre voisins. Les différents belligérants de ce conflit étaient ruinés et leurs armées étaient exsangues. Quant à l'industrie européenne, elle reprit très lentement et avec difficulté vu le manque de matières premières et le manque d'ouvriers qualifiés, pour la plupart, morts aux combats.

Ce fut le moment choisi par certaines nations sous domination européenne pour se révolter et réclamer leur indépendance. Une bonne partie des États européens incapable de réagir par manque de moyens accordèrent plus ou moins rapidement leur indépendance aux pays qu'ils avaient autrefois colonisés. La fin des colonies était proche. Seul le Royaume-Uni parvint à garder sous sa protection certains États moyennant une certaine liberté d'action.

De plus, les conditions excessives du traité de Versailles, signé le 28 juin 1919 entre l'Allemagne et les Alliés, ne firent naître qu'une série de frustrations chez le peuple allemand qui fut tenu pour seul responsable de la guerre. Dès le départ de ce jugement, il semblait évident que l'Allemagne ne pourrait payer les lourds dommages et réparations, exigés au travers du traité de Versailles, aux Alliés. De plus, ce jugement condamnait le peuple allemand à la famine et à la pauvreté. Dès le début de son ascension politique, Hitler s'opposa au traité de Versailles qui faisait de l'Allemagne le seul pays responsable de la Grande Guerre et donc le seul à devoir dédommager les pays qui furent agressés durant la Grande Guerre. Hitler profita pleinement de ce climat délétère pour être élu, soutenu et bientôt suivi par la majorité du peuple allemand ce qui entraînera inéluctablement l'Allemagne dans la Seconde Guerre mondiale.